Accueil > ASPECTS REGLEMENTAIRES > RT 2012 : Responsabilités et assurances

RT 2012 : Responsabilités et assurances

samedi 27 juillet 2013

Il demeure important de noter que la RT 2012 se distingue :

  • Par le niveau de performance en « kWh/m2 et par an » qu’elle exige,
  • Par l’étendue des métiers qu’elle touche : chauffagiste, plombier, électricien, maçon, plaquiste, …,

De ce fait, elle implique une compétence transversale aux métiers du bâtiment tant en conception, qu’en installation. En plus d’une coordination aigüe entre métiers ; ce qui n’était pas et n’est pas actuellement le point fort des concepteurs et des corps d’état sur chantier.

Une adaptation/formation, voire mutation est ainsi nécessaire, faute de quoi de nombreux sinistres et contentieux risquent d’émerger.

Par ailleurs, les exigences de performances telle la perméabilité renforcée du bâti, ne risque-t-elle pas d’amener d’autres sinistres ? La ventilation modulaire comme la VMC Hygro B peut présenter des débits très faibles, qu’adviendra-t-il du bâti et de la qualité d’air dans des logements sociaux sur-occupés ? Moisissures ou ouvertures des ouvrants ?

Ce chapitre sera étoffé au fur et à mesure de l’apparition et de l’application des textes relatifs à la RT 2012, ainsi que des normes et DTU en pleine refonte (lire refonte des règles de l’Art et DTU pour répondre au Grenelle > http://conseils.xpair.com/analyse_reglementation/refonte_regles_art_DTU_Grenelle.htm )

© XPair.com | Mentions légales