Accueil > BLOG > Le bloc béton : un des derniers produits industriels 100% made in (...)

Le bloc béton : un des derniers produits industriels 100% made in France

samedi 27 juillet 2013



Avec la tendance actuelle au retour à la production industrielle française, Blocalians, groupement hexagonal des PME-PMI fabriquant des blocs béton (aussi appelés parpaings ou agglos) rappelle que non seulement le bloc béton est 100% fabriqué en France, mais mieux encore, il demeure un matériau de construction entièrement local, issu de matières premières elles aussi régionales !


Aucune importation nécessaire
Les blocs béton permettent de construire aujourd’hui environ la moitié des maisons individuelles en France. Ils sont composés de 87% de granulats (graviers, pierres et sables) issus de carrières limitrophes, de 6% de ciment et de 7% d’eau. Ces matières premières sont exploitables partout sur le territoire, et ne demandent donc pas d’importation.
Le bloc creux une fois moulé à froid et séché pèse 18 à 20 kilos. La masse du produit et son faible prix de vente entraînent l’obligation de limiter au maximum le transport, qui de fait est quasi nul. Les carrières sont situées en moyenne à 50 km des usines, elles-mêmes généralement situées à moins de 50 km des chantiers. Ce souci de limiter le transport explique de fait le maillage homogène et complet du territoire par les sites de production. Ainsi, on peut trouver plus de 350 fabricants de blocs béton sur la globalité des départements français (y compris l’outre-mer).


Blocs béton et emplois locaux
L’industrie du bloc béton comptabilise à peu près 5000 emplois directement liés à cette activité. Les sites étant non délocalisables, ils assurent ainsi leur pérennité dans des petites et moyennes communes (il est rare de trouver des usines au sein des métropoles). En amont (carriers, architectes...) comme en aval (maçons, constructeurs...), les emplois liés au bloc béton sont évidemment beaucoup plus importants en effectifs. Parmi les postes sur sites liés à la fabrication du bloc, se trouvent des caristes de stockage, des caristes de cour, des techniciens, des opérateurs, manœuvres (aides machinistes), des électromécaniciens... auxquels se joignent ensuite les équipes administratives et commerciales.
La crise aura au moins eu l’intérêt de remettre en lumière un outil industriel régional fabricant un produit simple mais toujours aussi efficace, permettant de réaliser des constructions solides et durables...

Article sponsorisé
© XPair.com | Mentions légales