Accueil > APPROCHE TECHNIQUE > Huit zones géographiques de 40 à 65 kWh(ep)/m2 et par an

Huit zones géographiques de 40 à 65 kWh(ep)/m2 et par an

jeudi 22 août 2013



Source : Ministère développement durable

La valeur du Cmax est de 50 kWh(ep)/m²/an, modulé selon la localisation géographique, l’altitude, le type d’usage du bâtiment, la surface moyenne des logements et les émissions de gaz à effet de serre.

Huit zones géographiques de 40 à 60 kWh(ep)/m²/an

Voici les valeurs de consommation maximale en fonction des 8 nouvelles zones géographiques qui remplacent les 3 zones H1, H2, H3.
Valeurs moyennes à moduler en fonction, de l’altitude, du type d’usage du bâtiment, de sa surface pour les logements, et des émissions de gaz à effet de serre des bâtiments.



Source : Ministère développement durable

ep = énergie primaire
C’est l’énergie nécessaire à l’origine toutes pertes inclues. Exemple quand on consomme 1 kWh d’électricité dans un logement, il faut 2.58 kWh d’énergie à l’origine moins les pertes en ligne, les pertes transfo.

Cas des petites surfaces
Le C max est modulé en fonction de la surface des locaux car sont pris en compte la ventilation ou l’eau chaude sanitaire. Ceci afin de ne pas pénaliser les petites surfaces.

Logement collectif neuf
Cas particulier de la RT 2012 pour le collectif l’exigence de consommation Cmax est augmentée de 7,5 kWhep/m²/an dans le logement collectif, provisoirement jusqu’au 1er janvier 2015, ensuite ce favoritisme pour accélérer la filière des EnR, sera supprimé.

Bureaux et secteur tertiaire
Devant la diversité de ce secteur, différents scénarios conventionnels ont été définis, pour déterminer les exigences de résultats en matière de Bbiomax et de Cmax. Par exemple, pour des bureaux, lorsque le recours à la climatisation ne s’impose pas la valeur moyenne du Cmax est de 60 kWhep/m²/an. En ce qui concerne les bureaux qui sont dans l’obligation d’utiliser une climatisation la valeur moyenne du Cmax est de 120 kWhep/m²/an.

© XPair.com | Mentions légales